OTE "LA REUNION"

OTE

HUMOUR ZOREYE 9

SUITE 8

 

Un type entre dans un magasin d'animaux, fait un tour et

passe devant un perroquet sans pattes.

Il dit tout haut :

« Eh ben, qu'est-il arrivé à ce perroquet ? »

« Je suis né comme ça ! » dit le perroquet.

« Eh, on dirait qu'il a compris ce que je disais, et qu'il a répondu ! »

« Je comprends chaque mot. Je suis terriblement intelligent et très

cultivé. »

« Ah ouais ? Et bien explique-moi comment tu tiens sur  ta perche ? »

« C'est à dire... c'est un peu embarrassant...

Comme je n'ai pas de pattes,

 je  me sers de mon petit zizi de perroquet comme d'une sorte de crochet.

Tu ne  peux pas le voir à cause de mes plumes. »

« Wow, dit le gars, alors comme ça, tu peux vraiment comprendre et

répondre à ce qu'on te dit ? »

« Bien sûr. Je parle couramment français et anglais, et je peux tenir une

conversation sur des sujets divers :

politique, religion, économie, physique,  philosophie... Evidement, je suis

assez calé en ornithologie. Tu devrais

m'acheter, je serais un compagnon très agréable. »

Le gars regarde le prix :

« 14.000 balles?!? C'est cher, mais effectivement, tu vaux ton prix ! »

Il rentre chez lui. Les semaines passent et le petit perroquet sans pattes

est fantastique.

Il est amusant, intéressant, un bon copain, il comprend tout, sympathise

avec les problèmes de son maître et est de bon conseil.

Un jour, le type revient du boulot. Le perroquet, en dessous du fauteuil,

l'appelle  :

« Psssst!! »

Il approche et le perroquet dit à voix basse :

« Je ne sais pas si je devrais te dire ça, mais ta femme et le facteur,

ben euh... »

« Quoi, ma femme et le facteur  ? »

« Chuuttt!! Ben, quand le facteur est passé ce matin, ta femme lui a

ouvert, vêtue seulement d'une chemise de nuit quasi transparente, l'a fait entrer  et elle l'a embrassé sur la bouche. »

« Quoi  ? Et puis, qu'ont-ils fait ? »

« Il a soulevé sa chemise de nuit et l'a caressée sur  tout le

corps... »

« Hein ? Et puis après, qu'a-t-il fait ? »

« Il a commencé à lui lécher les seins, puis le ventre, puis il s'est mis

à genoux et lui a embrassé le bas-ventre... »

« Quoi ? Et puis ? Qu'a-t-il fait après ? Réponds ! »

« Après je ne sais pas, j'ai commencé à bander et je suis tombé ! »

----

Le week-end dernier, je discutais de choses et d'autres avec les potes.
>
>
>
Lorsqu'un d'entre nous annonce :
>
"Hé les gars, j'ai lu quelque part qu'il y a des hormones femelles dans la bière" !
>
Vu qu'on est un peu scientifique dans l'âme, on a décidé de vérifier la véracité de ces propos.
>
Du coup, on a vidé une vingtaine de canettes. Dans l'intérêt de la science... Bien sûr !!
>
Le résultat de cette expérience "in vivo'' fut stupéfiant.
>
Au bout de 20 tournées :
>
a.. on avait tous pris du poids.
>
b.. on parlait beaucoup pour ne rien dire.
>
c.. on éprouvait des difficultés à conduire correctement.
>
d.. il nous était impossible de tenir un raisonnement simple.
>
e.. on refusait obstinément de reconnaître qu'on avait tort, même lorsque c'était évident.
>
f.. pour couronner le tout, on allait pisser toutes les 5mn, tous ensemble.
>
>
Je pense qu'il est inutile de pousser l'expérience plus loin.
>
Il y a bien des hormones femelles dans la bière.

----

C'est une mère et son fils dans un taxi. Le taxi passe dans une rue avec

des prostituées, et l'enfant demande :

- Maman, maman, les dames elles font quoi là ?

La mère répond :

- Elles attendent leur mari qui rentre du travail.

Alors le chauffeur de taxi intervient bruyamment :

- Y'en a marre, il faut appeler les choses par leur nom, les dames ce sont

des putes, hein, des putes, t'as compris !

Silence de mort dans le taxi pendant un petit moment.Ensuite l'enfant

continue et demande:

- Mais maman, les dames elles peuvent avoir des enfants ?

Et la mère :

- Bien sur, comment tu crois qu'ils naissent les chauffeurs de taxi "

----

Jacob qui habite Tel Aviv téléphone a son fils Samuel qui a émigré à New
 York et lui dit:
 
"Je regrette de te gâcher ta journée, mais je dois t'informer que ta
 mère et moi sommes en train de divorcer. Quarante-cinq ans de
 souffrances c'est assez".
 
"Papa, comment peux-tu dire ça ??? Et juste avant les fêtes"!!!! Lui
 cria le fils.
 
"Nous ne pouvons plus nous voir", répondit le père, "nous sommes
 fatigués l'un de l'autre et j'en ai ras l'bol de toute cette histoire,
 donc tu me rendras service si tu appelles ta soeur Anna a Chicago".
 
Et il raccrocha abruptement.
 
Désespéré, le fils appelle sa soeur qui est complètement outrée.
 
"Comment vont-ils divorcer, à leur âge??? Je me charge de l'affaire.."
 
Directement la fille téléphone a son père et lui dit:
 
"Vous N'ALLEZ pas divorcer. Ne faites rien jusqu'a ce que nous venions
 mon frère et moi chez vous. Tu m'as bien entendu. RIEN..."
 
Le père raccrocha, se retourna vers sa femme et lui dit:
 
"Très bien Rebecca, tout est parfait, les deux viennent passer les fêtes
 avec nous et ils payent eux mêmes leur billet d'avion".

----

Un jeune beur se fait arrêter par la police municipale de Vitrolles : il roulait sur sa mobylette sans lumière (heureusement, c'était en plein jour) 

- T'as une amende, mais je te donne une chance. Si tu réponds à  ma devinette, je ferme les yeux.
Qu'est-ce qui a un volant et quatre roues ?
- Une voiture !
- Perdu. Il fallait être plus précis : Renault, Peugeot, Citroen... Je te donne une deuxième chance.
Qu'est ce qui a un guidon et deux roues ?
 - Une moto !
- Perdu. Il fallait être plus précis. Voxan, Honda, Suzuki... T'as 230 euros d'amende."
-Le gamin dit alors au flic : Et moi, je peux te poser une devinette ?
Qui est ce qui porte une mini-jupe, des bas résille et qui marche sur le trottoir ? 
- ben facile, une pute ! 
- Perdu. Il fallait être plus précis : ta mère, ta soeur, ta femme...

++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++

- Pour avoir de l' argent devant soi les gens mettent de l' argent de

coté. C' est idiot.

 

- On dit que boire du café empêche de dormir. Par contre, dormir empêche

de boire du café.

 

- Prendre un coup de vieux, ça ne veut pas obligatoirement dire qu' on se

 fait taper dessus par un octogénaire.

 

- La différence entre l' amour et l' argent, c' est que si on partage son

argent, il diminue.

Tandis que si on partage son amour, il augmente.

L' idéal étant d' arriver à partager son amour avec quelqu'un qui a du pognon.

 

- Moi l' augmentation du prix de l'e ssence, je m' en fous. Je prends

toujours pour 100 francs.

 

- Il n' est pas nécessaire d' être gros pour être un gros con. Il suffit

d' être con.

 

- Pour devenir officier, il faut avoir été sous-officier.

  Pour devenir marin, il n' est pas nécessaire d' avoir été sous-marin.

 

- Il y a malgré tout un avantage a tomber en panne sèche.

  C' est que c' est moins lourd à pousser que si le réservoir est plein.

 

- Allez donc faire comprendre à des élèves que l' enseignement primaire

n' est pas primaire,que le secondaire est loin d' être secondaire et que le supérieur est

parfois moyen.

 

- Les animaux se lavent en se léchant, sauf les hérissons et les oursins..

 

- Plus mon cigare raccourcit et plus je dois tendre le bras vers le cendrier

 

- Contrairement aux chasseurs qui, eux, ne sont pas des lapins, les

pollueurs, eux sont des ordures.

 

- Il y a des livres qui rendent con. Le problème, c' est que c' est après

les avoir lus...que l' on s' en rend compte.

 

- Je suis content de ma bagnole. Peut-on appeler ça de l' auto-satisfaction ?

 

- J' essaye de noyer mon chagrin dans l' alcool mais depuis le temps...

il a appris à nager, mon chagrin.

 

- Savez-vous quel est le point commun entre un robot et une sauce

napolitaine?

J' ose a peine le dire tellement c' est nul. Ils sont tous les deux automates.

 

- Dans la vie, il y a deux choses que l' on ne peut pas faire à moitié :

  C' est naître et mourir.

 

- Ça m' étonnerait que les Russes nous envahissent un jour.

  Il parait qu' ils ont les pires difficultés pour sortir de chez eux.

 

- La différence entre un artiste et une paire de chaussures,

  c' est que l' artiste doit pouvoir partir avant de lasser

  tandis que les chaussures, il vaut mieux les lacer avant de partir.

 

- Si les lentilles vous font péter, portez des lunettes.

 

- Il y a déjà eu l' an 2000. En 2000 avant Jésus-Christ, mais à l' époque

personne ne s' en est rendu compte.

 

- En 44, si les alliés avaient débarqué la veille du jour J, on l' aurait

 appelé le jour I.

+++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++

Le juge : quel est votre âge?

 La vieille : J'ai 86 ans.

 

Le juge: A la date du 1er avril de l'année dernière, racontez-nous,avec vos

propres mots, ce qui vous est arrivé.

 La vieille : J'étais assise sur la balancelle de mon balcon devant la

maison. C'était en fin d'après-midi, il faisait bon et doux. Quand un jeune

homme vint s'asseoir à côté de moi.

 

Le juge: Vous le connaissiez?

 La vieille: Non, mais il était très amical.

 

Le juge: Que s'est il passé ensuite?

 La vieille: Après une petite conversation délicieuse, il a commencé à

caresser ma cuisse.

 

Le juge: Vous l'en avez empêché?

 La vieille: Non

 

Le juge: Pourquoi?

 La vieille: C'était agréable. Plus personne n'avait jamais fait ça depuis

que mon Albert est mort, il y a 30 ans.

 

Le juge: Que s'est-il passé ensuite?

 La vieille:Je suppose que comme je ne lui ai rien dit, il a continué et a

commencé à me caresser les seins.

 

Le juge: Vous l'en avez empêché alors?

 La vieille: Bien sûr que non.

 

Le juge: Pourquoi?

La vieille: Parce que, votre honneur, il m'a fait me sentir vivante et

excitée. Je ne m'étais pas sentie aussi mouillée et pleine de désir depuis

des années!

 

Le juge: Que s'est-il passé ensuite?

 La vieille: Et bien, monsieur le juge, que pouvait véritablement faire une

femme chaude comme la braise, à la tombée de la nuit, devant un jeune homme avide d'amour ? Nous étions seuls et écartant mes jambes en douceur, je lui ai dit: "Prends-moi  maintenant!

 

Le juge: Il vous a prise?

 La vieille: Non. Il a crié "Poisson d'avriiiiiiiiiiiiiiiiiillll!!!". Et

c'est à ce moment là que je lui ai tiré dessus, à ce  fils de pute!!!


+++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++

Un homme dans la rue est accosté par un SDF très sale et débraillé qui

lui demande de l' argent pour manger.

Le passant prend son portefeuille, en sort un billet de 10 euros mais

avant lui demande :

" Si je vous donne ce billet, allez-vous acheter de la bière au lieu de

manger ? "

" Non, il y a maintenant plusieurs années que j' ai arrête de boire"

réplique le sans-abri.

"Allez-vous l' utiliser pour jouer aux cartes au lieu de manger ? "

Demande l' homme.

" Non, je ne joue pas" dit le sans-abri.

" Alors allez-vous dépenser cet argent pour aller au football ? "

Demande l' homme.

" Vous voulez rire ! " répond le sans-abri. " Il y a plus de vingt ans

Que je n' ai plus vu un match ! "

" Peut-être allez-vous dépenser cet argent pour le sexe au lieu de

Manger ? " dit le donateur.

" Et prendre le risque d' attraper le sida pour un pauvre petit billet

De 10 EURO !! " s' exclame le sans-abri.

" Très bien " , dit l' homme, " je ne vais pas vous donner l' argent,

Mais je vous invite a la maison pour un bon repas, je vais prévenir

Mon épouse."

Le sans-abri, abasourdi, s' exclame : " Mais votre femme sera furieuse

Je suis sale et je ne sens pas très bon.

Et le bon samaritain de répondre, " Non, soyez tranquille, c' est parfait !

Je veux simplement lui faire voir a quoi ressemble un homme qui a

laissé tomber la bière, le jeu, le foot et le sexe !

++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++

Attention au Perroquet !!!

 

 Une dame a un problème de lave vaisselle MIELE. Elle appelle le service de réparation et lui demande de passer chez elle:

-         Je laisserai la clé chez la voisine, vous n'aurez qu'à entrer.

-         Ne vous inquiétez pas de mon chien, Boby, il est très impressionnant mais il ne bougera pas et ne vous fera aucun mal. Par contre ne parlez au perroquet sous aucun prétexte !

J'insiste: NE PARLEZ PAS AU PERROQUET!

 

Le jour venu le réparateur se pointe, entre et effectivement se retrouve nez à truffe avec un énorme clébard, genre croisement d'un mastif, d'un danois et d'un veau, mais qui a l'air tranquille.

 

Le gars commence à réparer le lave vaisselle, mais c'est avec le perroquet qu'il a des problèmes : celui-ci n'arrête pas de l'insulter et de le vanner:

- Incapable ! Abruti ! Minable ! Trou du cul ! C'est comme çà que tu répares chez Miele ? Branleur !" etc….

 

Au bout d'une demi heure, excédé le type se tourne vers le perroquet:

- Tu vas la fermer sac à merde ?

 

Et le perroquet répond :

- Boby, attaque !!!! .........

 

++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++

Sujet : Bon week-end

 

 

Monsieur le Ministre de la Défense Nationale,

 

Permettez-moi de prendre la respectueuse liberté de vous exposer ce qui suit et de solliciter de votre bienveillance l'appui nécessaire pour obtenir une démobilisation rapide.

 

Je suis sursitaire, âgé de 24 ans, et je suis marié à une veuve de 44 ans, laquelle a une fille qui en a 25.

Mon père a épousé cette fille.

 

A cette heure, mon père est donc devenu mon gendre, puisqu'il a épousé ma fille.

De ce fait, ma belle-fille est devenue ma belle-mère, puisqu'elle est la femme de mon père.

 

Ma femme et moi avons eu en janvier dernier un fils.

Cet enfant est donc devenu le frère de la femme de mon père, donc le beau-frère de mon père.

En conséquence, mon oncle, puisqu'il est le frère de ma belle-mère.

Mon fils est donc mon oncle.

 

La femme de mon père a eu à Noël un garçon qui est à la fois mon frère puisqu'il est le fils de mon père, et mon petit-fils puisqu'il est le fils de la fille de ma femme.

Je suis ainsi le frère de mon petit-fils, et comme le mari de la mère d'une personne est le père de celle-ci, il s'avère que je suis le père de ma femme, et le frère de mon fils.

Je suis donc mon propre grand-père.

 

De ce fait, Monsieur le Ministre, ayez l'obligeance de bien vouloir me renvoyer dans mes foyers car la loi interdit que le père, le fils et le petit-fils soient mobilisés en même temps.

 

Dans la croyance de votre compréhension, veuillez recevoir, Monsieur le Ministre, l'expression de mes sentiments les meilleurs.

 

-------------------------------------------------

 

Trop fort le gars! ! ! . . .

 

PS : Pour la petite histoire, il a été réformé pour "État psychique instable et préoccupant, troubles mentaux aggravés par un climat familial très perturbant".

 

 



14/09/2006
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Voyages & tourisme pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 10 autres membres