OTE "LA REUNION"

OTE

HUMOUR ZOREYE 19

LE PETIT TROU VERT...
 
Jean, très amoureux, sort depuis 3 ans avec une très belle fille, Sylvie et jusqu'à présent il  n'avait pas eu de relation sexuelle avec elle.
Un jour,  il la caresse passionnément, lui enlève ses vêtements, mais quand
il essaye de lui faire l'amour, elle s'excuse en disant qu'elle le ferait
seulement  après le mariage... Et que, une fois mariés, elle irait même
jusqu'à faire   'Le Petit Trou Vert'.
 
Très confus, Jean appela Johanne (une femme avec qui il avait des Aventures
sexuelles). Il alla chez elle et lui demanda de faire 'Le Petit Trou Vert'.
Johanne, effrayée, commença à crier en disant qu'elle était une femme
respectable et que jamais il ne lui passerait par la tête de faire une chose
pareille et lui ordonna de sortir immédiatement de chez elle, en lui disant
de l'oublier pour toujours.
 
Tout  penaud, Jean décida d'aller dans un bordel. Il choisit une belle
femme, et lui demanda si elle faisait de tout.
Elle  répondit que pour de l'argent elle ferait tout ce qu'il lui plaira......
Alors Jean lui demanda de faire 'Le Petit Trou Vert'.
Elle répondit que bien que pute de profession, elle était une femme
respectable et elle commença à le frapper.
 
Entendant  un tel chahut, le gérant ouvrit la porte d'un coup de pied et
demanda :
 'Que se passe-t-il donc ici ?'
 Jean,  plus confus que jamais, lui dit qu'il avait seulement demandé à la
femme de  lui faire le 'petit Trou Vert'.
En entendant ceci, le gérant s'enragea et le sortit à coup de pieds du
bordel en criant qu'il ne réapparaisse plus jamais dans son bordel.
Toujours confus, Jean alla chercher Filip (un gay) pour éclaircir ses
doutes.
 
Quand il le rencontra dans son salon de coiffure, ils se saluèrent très     chaleureusement, et Filip lui dit qu'il était prêt à passer la nuit avec
lui. Jean l'emmena et lui proposa de faire 'Le Petit Trou Vert'.
Filip ne supporta pas d'entendre cela et commença à le taper à coup de
séchoir à cheveux et lui dit que c'était un pervers qu'il ne voulait plus
revoir de son vivant et il le vira.
Jean était maintenant très nerveux et devenait fou...
 
Il  retourna chercher Sylvie (sa fiancée) et lui demanda de l'épouser
tout de suite et surtout de lui faire 'Le Petit Trou Vert'.
Sylvie accepta et, très euphorique, elle promit qu'elle le rendrait très
heureux et qu'ils feraient 'Le Petit Trou Vert' autant de fois qu'il le
souhaiterait.
Ils se marièrent et partirent en lune de miel en voiture. Jean, très
inquiet, voulut interrompre le voyage pour faire ce fameux 'Petit Trou Vert'
Dans cette angoisse, il détourna son attention de la route, et il prit
un arbre de plein fouet. Sylvie décéda dans l'accident! Jean est encore en
ce moment  en train d'essayer de trouver ce qu'est 'Le Petit Trou Vert'.
 
Et moi  aussi !!!. J'ai perdu mon temps à lire cette connerie de mail qu'on
m'a envoyé Et au final, on ne te dit pas ce qu'est ce sacré nom de dieu
de merde de 'Petit Trou Vert'.
Alors comme je refuse de rester seul dans ce doute, et surtout d'être
le seul à m'être fait avoir, je vous fais suivre ce mail.
 
C'est  normal ça sert à ça les amis....
ALORS A TON TOUR, TOI AUSSI, EMMERDE QUELQU'UN D'AUTRE
Bye.
===========================================================
UNE SPECIALE POUR VOUS MESDAMES !!!!!!!!!!!!.....................

 
 EPOUSE INTELLIGENTE 

Hier soir, je suis sortie avec des copines. J'ai dit à mon mari que je rentrerais à minuit tapantes. 'Je te le promets', lui ai-je dit. Mais la soirée était super : on a bu des coups, on a dansé, et re-bu des coups... et j'ai pas vu passer l'heure. Résultat : je suis rentrée à 3 heures du matin complètement torchée. 
 
A peine avais-je franchi le pas de la porte, que cette saloperie de coucou suisse s'est mis à gueuler 'coucou' trois fois. Je me suis dit que ça allait réveiller mon mari, alors, j'ai crié 'coucou' neuf fois de plus. Qu'est-ce que j'étais contente et bouffie d'orgueil d'avoir eu aussi rapidement, bien que saoule, une idée qui m'éviterait de me friter avec mon mari. 
 
Je me suis couchée l'esprit tranquille en me félicitant d'être aussi intelligente et réactive. 
 
Le jour même au petit déjeuner, mon mari m'a demandé à quelle heure j'étais rentrée et je lui ai répondu que j'étais arrivée à minuit pile, comme je le lui avais promis. 
 

Il n'a rien dit mais il avait quand même l'air soupçonneux. 
 
'Bien, me voilà sauvée' me suis-je dit. 
 
Puis il me dit : ' Pour sûr, Je crois que le coucou est détraqué'. 
 
Je lui demandai en tremblant : 'Ah ouiiii ??? et pourquoi tu dis ça, mon amour ?' 
 
Et il me dit : 'Eh bien voilà, cette nuit, le coucou a fait 'coucou' trois fois... puis, je sais pas comment, il a crié 'Merde', après, il a encore fait  'coucou' quatre fois, puis il a vomi dans le couloir, et re 'coucou' trois fois de plus, ensuite il s'est tordu de rire, et re'coucou', il est sorti en courant, il a  cassé la petite table au coin du salon, s'est couché à côté de moi, et a lâché un pet avant de s'endormir ... 
::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::
Ne riez pas votre tour arrive ....

Un vieux couple de 80 ans va chez McDo par une soirée d'hiver.
Le vieux et la vieille passent à la caisse, paient le repas et vont s'installer à une table.
Sur le plateau du vieillard se trouvent un hamburger, un paquet de frites et un Coca.
Le vieux déballe le hamburger et le coupe en 2, il fait aussi la même chose pour les frites.
Il place une moitié devant sa femme et l'autre moitié devant lui.
Il prend une gorgée de Coca et donne ensuite son verre à sa femme qui en fait autant et qui replace le contenu du coca restant entre elle et son mari.
L'homme commence à entamer sa part de hamburger, frites.
Un jeune qui observe la scène depuis leur arrivée pense qu'ils n'ont pas les moyens de s'offrir un vrai repas chacun, il s'approche de leur table et, un peu gêné, leur propose de leur offrir un autre repas. 
Le vieillard le remercie et lui répond que tout va bien et qu'ils sont habitués à tout partager.
Puis les gens autour d'eux s'aperçoivent que la vieille n'a encore rien touché et que de son côté, le mari est presque à la fin de son repas.
Le jeune homme les supplie une dernière fois d'accepter.
Cette fois, c'est la vieille dame qui lui répond que ce n'est pas nécessaire, qu'ils sont habitués à tout partager.
A ce moment là, le vieillard a terminé son repas et s'essuie la
bouche.
Le jeune homme dit à la vieille :
' Madame, pourquoi ne mangez-vous pas ? Vous dites que vous partagez tout... je ne comprends pas ???
et la dame répondit :
' J'attends les dents...'
!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

Nouveau mots du dictionnaire 2009
Pour vous permettre d'être à la fine pointe de l'information, le Petit Larousse 2009 ® offre chaque année quelques mots dont la définition est revue et corrigée :

AIDE AU TIERS MONDE
> Aide payée par les pauvres des pays riches pour aider les riches des pays pauvres. (Robert Burron)
AMI - AMIE
> Se dit d'une personne du sexe opposé qui a ce 'Je ne sais quoi' qui élimine toute envie de coucher avec elle.
AMOUR
> Mot en 5 lettres, trois voyelles, deux consonnes et deux idiots.
AUTO-STOPPEUSE
> Jeune femme généralement jolie et court vêtue qui se trouve sur votre route quand vous êtes avec votre copine.
AVOCAT
> Seule personne qui écrit un document de 10 000 mots et l'intitule 'Sommaire'. (Franz Kafka)
BABY SITTER
> Adolescents tenus de se conduire comme des adultes, de manière à ce que les adultes qui sortent puissent se comporter comme des adolescents.
BAGNOLE
> Vieille auto dont toutes les pièces font du bruit, sauf la radio.
BANQUIER
> Homme qui te prête un parapluie par beau temps et qui te le reprend lorsqu'il commence à pleuvoir. (Mark Twain)
CAPITALISME
> Régime dans lequel l'homme exploite l'homme. En régime socialiste c'est l'inverse.
CONFIANCE
> Liberté que l'on accorde à une personne pour qu'elle fasse des bêtises.
CONSULTANT
> Celui qui retire la montre de ton poignet, te donne l'heure et te fait payer le service.
DANSE
> Expression verticale d'un désir horizontal.
DÉMOCRATIE
> Régime où tout le monde a le droit de dire que l'on est en dictature.
> (Georges Hahn)
DICTATURE
> Régime où tout le monde doit dire que l'on est en démocratie.
> (Georges Hahn)
DÉSILLUSION
> Sentiment ressenti lorsque le superbe postérieur ne coïncide pas avec le visage qui se retourne.
DIPLOMATE
> Celui qui te dit d'aller te faire foutre d'une telle façon que tu as très envie de commencer le voyage.
ÉCONOMISTE
> Expert qui saura demain pourquoi ce qu'il a prédit hier n'est pas arrivé aujourd'hui.
EXAMEN ORAL
> Épreuve d'admission de stagiaires à la Maison Blanche.
FACILE
> Se dit d'une femme qui a la même morale sexuelle que les hommes.
FEMME
> Ensemble de courbes qui font redresser une ligne.
GARDE-ROBES
> Endroit où pendent les vêtements quand il n'y a plus de poignées de porte disponibles.
JURY
> Groupe de douze personnes, réunies par tirage au sort, pour décider qui, de l'accusé ou de la victime, a le meilleur avocat.
MISÈRE
> Situation économique qui a l'avantage de supprimer la crainte des voleurs. (Alphonse Allais)
MARIAGE
> Union qui permet à deux personnes de supporter des choses qu'elles n'auraient pas eu besoin de supporter si elles étaient restées seules.
PARENTS
> Deux personnes qui montrent à un enfant à parler et à marcher, pour ensuite lui dire de s'asseoir et de fermer sa gueule.
PÉTER
> Éternuer dans ses sous-vêtements.
POINT G
> Point sensible de la femme situé quelque part entre les deux gros orteils.
POISSON
Animal dont la croissance est excessivement rapide entre le moment où il est pris et le moment où le pêcheur en fait la description à ses amis.
PROGRAMMEUR
> Celui qui résout un problème que vous n'aviez pas, d'une façon que vous ne comprenez pas.
PSYCHIATRE
> Homme intelligent qui aide les gens à devenir cinglés.
RICHESSE
> Seul moyen d'échapper à la misère. (Voir ce mot)
SANG-FROID
> Chose facile à avoir au mois de décembre.
SCOUT
> Petit gars habillé en niaiseux qui suit un grand niaiseux habillé en p'tit gars.
TOURISME
> Activité consistant à transporter des gens qui seraient mieux chez eux dans des endroits qui seraient mieux sans eux.

=========================================================

Les enfants, cette année, nous avons décidé de partir en vacances en pension complète !
> > - C'est quoi la pension complète ? Demande le plus jeune.
> > - La pension complète c'est le top !
> > Nous allons dormir dans un hôtel où une dame viendra le matin refaire nos lits, faire le ménage, remettre des serviettes propres ;
> > Au restaurant de l' hôtel, on pourra aller prendre un copieux petit déjeuner,  des cuisiniers nous prépareront notre déjeuner et notre dîner pendant que nous nous promènerons.
> > C'est super, non ?
> > - Oui, oui
...  Répond le petit avec un air dubitatif.
> > - Quelque chose ne va pas ? S'inquiète le père.
> > - Non, non, c'est très bien, seulement, je me demande pourquoi on emmène maman, alors ! 
============================================

-         Bonjour Docteur.

-         j'ai un petit problème avec mes gaz.

Je dois pourtant dire que ça ne me dérange pas tant que ça.

Ils ne sentent jamais et sont toujours silencieux.

Rien que pour dire, j' ai pété au moins dix fois depuis que je suis dans votre bureau;

je suis certaine que vous ne vous en êtes jamais aperçu parce qu' ils sont

silencieux et ne sentent pas.

-         Je vois.

-         Prenez ces pillules et revenez me voir la semaine prochaine.

-          

La semaine suivante, la vieille dame revint.

- Je ne sais pas trop ce que vous m'avez donné,

mes gaz restent silencieux mais, ils puent terriblement.

-         Très bien, dit le docteur

-        Maintenant qu'on a réussi à dégager les sinus,

-        on va s'occuper de vos oreilles.

======================================================

A l'hôpital,
> > Une superbe jeune femme attend dans le couloir sur sa civière avant
d'être conduite au bloc opératoire pour subir une petite intervention.
> >
Elle s'inquiète un peu quand même, d'autant plus que l'heure tourne....
> > Un type en blouse blanche s'approche, relève le drap qui la recouvre
et examine son corps nu. Il rabat le drap, s'éloigne vers d'autres blouses blanches et discute.
> > Un deuxième en blouse blanche s'approche, relève le drap et l'examine, puis
il repart.
> > Quand le troisième blouse blanche approche, lève le drap et la scrute la
jeune femme s'impatiente:
> >  - C'est bien beau toutes ces auscultations, mais quand allez-vous m'opérer?
> > L'homme en blouse blanche hausse les épaules:
> > - J'en ai aucune idée, nous on repeint le couloir...
 

!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

Un fermier commande une trayeuse automatique à vache très high tech.
> Comme sa  femme est partie faire des courses il décide, après un mélange de fantasme et  d'hésitation, de l'essayer sur... lui-même.
> Il insère donc son pénis  dans la trayeuse et la met en marche....  et il ne met pas longtemps à réaliser que cet équipement lui procure un plaisir  intense !!!!!
> Une fois "soulagé", il essaye d'enlever le boyau de succion  ... sans résultats !
> Il lit donc hâtivement le manuel d'instruction, mais  n'y trouve rien d'utile...
> Il tripote tous les boutons de la machine ...  sans plus de succès...
> Finalement, il se précipite sur son portable et  appelle le service après-vente.
> - Allo!!...je viens de me procurer votre  nouvelle trayeuse. Elle fonctionne très bien, mais comment je fais pour  l'enlever de la vache ?
> - Ne vous tracassez pas, la machine se déconnecte  automatiquement lorsqu'elle a collecté 10 litres  !  

============================================

Arrivée au paradis, une vieille femme passe devant St Pierre.

Une fois tous les tests passés et réussis,
St-Pierre lui souhaite la bienvenue au Paradis et lui fait visiter les lieux.
Durant la visite, un cri strident se fait entendre. Mais qu'entendons-nous là? Demande la vieille dame
Oh, ce n'est rien, répond St Pierre, on est juste en train de percer le dos d'une personne pour lui planter des ailes d'ange.
Ah bon! ... et ben .... dit, un peu perturbée, la vieille dame.
Un peu plus tard, un cri effroyable se fait entendre.

Ahhh !!! Mais qu'est ce que c'est que ce bruit terrifiant?
Crie la vieille dame, horrifiée.
Mais rien, on perce juste la tête d'une personne pour lui fixer son auréole, lui dit calmement St Pierre.
Mais c'est trop horrible, ici !!! Je préfère aller en enfer, moi !!!Dit la vieille dame.
Mais vous n'y pensez pas, lui dit St Pierre, là bas vous allez
vous faire violer et sodomiser !!!
Et la vieille dame lui répond:
Peut-être, mais au moins, les trous sont déjà faits.

========================================

LE MEILLEUR POUR LA FIN
L'institutrice présente à la classe un nouvel élève arrivant du Japon:
Sakiro Suzuki.
Le cours commence.
L'institutrice :
- Bon voyons qui maîtrise l'histoire de la culture franco-américaine. 
Qui a dit : DONNEZ-MOI LA LIBERTE OU LA MORT?
Pas un murmure dans la salle.
Suzuki lève la main
- Patrick Henry, en 1775 à Philadelphie.
L'institutrice :
Très bien Suzuki ! Et qui a dit : L'ETAT EST LE PEUPLE, LE PEUPLE NE PEUT PAS SOMBRER?
Suzuki lève la main :
- Abraham Lincoln, en 1863 à Washington.
L'institutrice :
Excellent, Suzuki ! Maintenant, qui a dit : Je vous ai compris?
Suzuki lève la main et dit :
- Charles DE GAULLE !
L'institutrice regarde les élèves et dit :- Honte à vous ! Suzuki est Japonais et il connaît l'histoire française et américaine mieux que vous ! 
On entend alors une petite voix au fond de la classe :
Allez tous vous faire f..., connards de Japonais !
Qui a dit ça ? S'insurge l'institutrice. >
Suzuki lève la main et, sans attendre, dit :
- Général Mc Arthur, 1942, au Canal de Panama et Lee lacocca, 1982, lors de l'assemblée générale de General Motors.
Dans la classe plongée dans le silence, on entend un discret :
Y'm'fait vomir....
L'institutrice hurle :
Qui a dit ça ? 
Et Suzuki répond :
- George Bush Senior au premier Ministre Tanaka pendant un dîner officiel à Tokyo en 1991.
Un des élèves se lève alors et crie :
Pomp'moi l'gland !!! 
Et Suzuki, sans sourciller :
- Bill Clinton à Monica Lewinsky, 1997 dans la salle ovale de la Maison Blanche , à Washington. 
Un autre élève lui hurle alors :
Suzuki, espèce de merde ! 
Et Suzuki :
- Valentino Rossi, lors du Grand Prix de Moto en Afrique du Sud en 2002... 
La salle tombe littéralement dans l'hystérie, l'institutrice perd connaissance, la porte s'ouvre et le directeur de l'école apparaît :

- MERDE, je n'ai encore jamais vu un bordel pareil!
Et Suzuki :
- Martine Aubry en arrivant à la tête du Parti Socialiste !!.....



14/10/2008
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Voyages & tourisme pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 10 autres membres