OTE "LA REUNION"

OTE

HUMOUR ZOREYE 13 SPECIAL BRETON

 

 

ALPHABET BRETON EDITE PAR  DES GENS D'ESPRIT.

 

 

A

 

Algues : Preuve irréfutable de la présence de cochons en Bretagne (voir Nitrate), la dinophysis vous laisse des souvenirs impérissables de vos vacances bretonnes : du type gastro  et mal de tête. De toutes façons, les bretons s'en foutent, seuls les  parisiens se baignent dans une eau à 15°.

Ankou = angoisse : Scream breton doté d'un physique ingrat

Artichaut :Légume breton très difficile à séduire (cœur d'artichaut)

 

B

Bagdad (2) : Ville irakienne jumelée à Lan Bihoué et ayant donné le nom à un troquet célèbre : le "Bagad Café".

Baragouiner : Une personne qui baragouine parle très mal une langue. De bara (pain) et gwin (vin), les Bretons étant alors censés être des clochards alcooliques et ignorants, ne savaient demander que du pain et du vin... Ce mot familier est synonyme de langage incompréhensible, de charabia.

Bars : Sport national breton ( les bars parallèles)

Bécassine : c'est ma cousine

Beurre (ammanen) : Pâte à tartiner de troisième génération générant généralement un chiffre d'affaires colossal
( l'argent du Beurre)

Bigoudène : aujourd'hui une espèce protégée, si un de tes potes te dit "putain ce soir, j'ai envie de tirer une Bigoudène" essaye l'en dissuader....

Biniou : Ethylotest musical (souffler dans le biniou)

Bistrot : Religion bretonne comptant un grand nombre de pratiquants

Bottes jaunes (Les) : Tribu d'envahisseurs parisiens en tenue de combat

Bourré :Voir Y a de la houle /

Renard BZH (1) : Contraction de Breizh, ce sont des autocollants que les parisiens mettent à l'arrière de leur voiture afin de se reconnaître quand ils sont en Bretagne. ( il y a 20 ans, il était interdit aux bretons de coller BZH à l'arrière de leur CITROËN SAXO)

BZH (2 ) : " Bienvenue en Zone Humide " : plaisanterie inventée par des Normands jaloux que les Bretons aient un climat doux et sec, alors que chez eux il fait froid et il pleut tout le temps

 

C

Café : Voir Bistrot/ Bars

Calvaire : Balise bretonne d'une grande ingéniosité favorisant la navigation d'un breton entre son bistrot et son domicile.

Chouchen : complément alimentaire indispensable au breton moyen.

Chou-fleur : Emblème breton parrainé par le fameux héros de Saint-Exupéry, fabricant de gâteau au chocolat (le Petit Prince... de Bretagne)

Cidre (1):  Pièce de Racine jouée dans les troquets bretons ("Le Cidre").

Cidre (2) : Boisson inventée par les Normands mais qu'on n'allait pas se gêner de piquer, pour une fois qu'ils ont un truc de bien. Comme le Mont Saint Michel, quoi...

Côtes d'Armor : Littéralement Côtes de la Mer, ce qui ne veut rien dire mais bon du moment qu'on ne nous situe plus du côté de Lille comme à l'époque des Côtes du Nord...

Cochon : Espèce animale aux mœurs discutables. Elevé en Bretagne, il se nourrit exclusivement d'alcool (saoul comme un cochon) .  Porc...

Comme vache qui pisse : Locution bretonne inusitée . Voir Pluie

Crachin : Petite pluie inconnue en Bretagne mais fréquente à Grenoble > (le crachin dauphinois).

Crêpe :  plat national breton fort prisé des cordonniers (semelles de crêpe) t des bretonnes énervées d'être en colère (se crêper le chignon)

Curé : Directeur commercial du partenaire officiel des bistrots

 

D

Diwan (le germe) : centre de formation pour autonomistes bretons parrainé par Jack Lang.

Dolmen (table pierre): Caillou préféré des bretons (un dolmen de prédilection)

Droit comme un menhir : contraire de démâté

 

E

Eau : Impropre à la consommation. Voir Nitrate, Cidre, Chouchen

Eglise : Partenaire officiel efficace des bistrots bretons divertissant les femmes lorsque les hommes sont au café.

Erika : Prénom interdit en Bretagne depuis 2000. Voir Marée noire

 

F

Fest-noz (fête de nuit) : Réunion festive nocturne et musicale des alcooliques anonymes bretons et des membres de l'association à but non lucratif " j'aime les galettes saucisses et je t'emmerde "

F.L.B : Artificiers sans qualification

Fraise : Où comment reconnaître à Plougastel le nez d'un alcoolique breton.

 

G

Galette-saucisse :  ce mets constitue-t-il le seul intérêt d'aller assister à un match de foot route de Lorient ?

Voir Fest-Noz

Gast (putain) : Putain qui a lâché ? ça pue !

Goéland (gouelan) : Volatile vorace

Granit rose : Caillou que le breton moyen prétend homosexuel en raison de sa couleur...

Gwen ha du (blanc et noir) : Drapeau breton blanc et noir

 

H

Henaf : Renard breton sentant le pâté (putain, ça fouette !)

Hermine : Animal breton blanc et teigneux qui préfère crever que de payer une note de teinturier

Huître (istr) : Sécrétion nasale de calibres différents se dégustant à Noël.

 

I

Islande (pêcheurs d') : Cousins éloignés des paimpolais

 

K

Kenavo (au revoir) : Signifie également bon débarras mais ça les touristes ne le savent pas

Kerbreizh : Webzine pété de la coiffe

Korrigan : Nain de jardin qui vient de s'échapper.

Kouign Aman : Pâtisserie bretonne agréée par SlimFast , à l'usage exclusif du parisien dans l'unique but de se foutre de son accent quand il demande dans une boulangerie : " un coinje amande s'il vous plaît "

 

M

Maquereau : Ce poisson pilote se nourrit de chair fraîche et prolifère sur les côtes bretonnes et parfois dans la rue de Siam (en tanguant de droite à gauche) à Brest.

Marée noire : Fête de la mer à périodicité irrégulière attirant des milliers de parisiens en cirés jaunes et bottes du même métal. En général les organisateurs ne divulguent qu'au dernier moment le lieu de la fête. Dernier organisateur : Thierry Desmarest. Dernières stars invitées : Torrey Canyon, Amoco Cadiz, Tanio, Erika

Mégalithes : grosses pierres phalliques à ne pas confondre avec megabites gros phallus durs comme la pierre

Menhir ( pierre longue) : Caillou d'extrême droite doté de pouvoir surnaturel

Mezv-dall : T'es ivre-mort et t'entraves que dalle

Morue : Bretonne de la rue de Siam qui sent le poisson ou la crevette pas fraîche.

Mouette : Volatile au cri disgracieux doté d'un matériel hypersophistiqué et ignoré de l'armée française, d'une précision remarquable lui permettant de lâcher son " missile " sur n'importe quel humain en mouvement avec un taux

de réussite proche de 100% et ce, sans dommage collatéral... Son cri s'apparente à une bouteille de champagne que l'on sabre (" mouette eh chante donc !")

N

Nitrate : Eau non potable

 

O

Ouest-France : Leader incontesté sur le marché du papier hygiénique breton.

 

P

Parapluie (disglavier) : Pièce de musée bretonne

Pardon : Défilé annuel des bretons à la seule fin de faire pardonner d'une fréquentation par trop assidue des bars. ( par pure commodité, les points de départ et d'arrivée du Pardon seront cette année encore, le bistrot du bourg )

Pen Duick : Bateau de Tabarly signifiant " Petite tête noire ", se dit aussi d'un profil ingrat d'où l'expression : " de face on dirait Tabarly et de profil son bateau " . Ne pas confondre avec pine d'huître qui n'a rien à voir.

Pété de la coiffe : Se dit de quelqu'un qui a fondu les plombs, exemple: Cantona, un pur pété de la coiffe.

Pluie (glav) : Hallucination collective des présentateurs météo due aux prises répétées de substances illicites pendant leurs vacances sur la côte d'Azur.

Pointe du Raz : Site touristique où l'on a noté ces dernières années une forte mortalité chez les photographes amateurs parisiens : "  Recule un peu, j'vois pas la Pointe, encore, encore, encore, encore un peu, voilà !  Merde,

Géraaaaaaaaaaaaaaaaard, Gérard !!!  Il est tombé, au secours...! "

Pont Aven : Où Van Gogh peignit son fameux tableau "les galettes de Pont Aven"

Porc : Résidence secondaire de bon nombre de bretonnes (une femme dans chaque porc)

Poser un renard : Partager avec le gentil trottoir ("il est gentil le trottoir hips"  un mélange subtil et pas tout à fait digéré de chouchen, galettes saucisses et de crêpes au Nutella.

 

S

Souffler dans le biniou : Souffler dans le ballon ou ethylotest , en d'autres termes vérifier que t'es légèrement plus ivre que le .... Si tu l'es, laisse ta caisse à quelqu'un (mais ...).

 

V

Verse : Ville subtropicale qui souffre de précipitations diluviennes. Très connue en Bretagne, elle est à l'origine de l'expression " il pleut à Verse "

 

Y

Y a de la houle : T'as du mal à tenir debout... t'es bourré ?

Yach' mat/ yémat ( à votre santé) : Expression très populaire dans les bistrots bretons signifiant santé (à la tienne) soit bonjour en breton.

 

Z

Zoo de Trégomeur : Parc sans intérêt mais il me fallait un Z pour finir

   

Les proverbes (Hautement édifiant)

 

Nn'eo ket a-walc'h staotat er pi-sin Ha mont er-maez da c'hoarzhin :

Ce n'est pas le tout de pisser dans le bénitier et de sortir pour rigoler!

 

Hips: Le chien aboie, les cars à Vannes passent.

 

Re-Hips : Horizon pas net, reste à la buvette.

 

C'hwevrerig, c'hwezh, c'hwezh/A lazh ar voualc'h war he neizh :

Petit février qui souffle tue le merle dans son nid

 

Ar ran a gan a-raok miz Ebrel / A ve gwelloc'h dezha- tevel :

La grenouille qui chante avant le mois d'avril ferait mieux de se taire

 

Miz Meurzh gant he morzholoù / A zo ker gwazh hag an Ankoù :

Le mois de mars avec ses averses est pire que l'Ankou

 

Ebrelig divaskell an ha-v / A lak ar goukoug da gana :

Petit avril, ailes de l'été fait chanter le coucou

 

Beza- ganet d'ar sadorn da noz :

Etre né le samedi soir ( qui n'est pas preuve d'une grande finesse d'esprit !…)

 

Beza- ganet d'ar sadorn da noz goude ar c'hrampouezh :

Etre né le samedi soir après les crêpes (c'est pire !)

 

Doue en deus roet hag a roio Amzer vrav da neb a c'hortozo :

Dieu a donné et donnera du beau temps à qui attendra.

 

Diaesoc'h eo kac'hat eskern eget debri- kig :

Il est plus difficile de chier des os que manger de la viande (allusion sexuelle).)

 

Re ziwezhat eo da harz Pa vez aet ar beg e-barzh :

Il est trop tard pour arrêter quand le bout est dedans (allusion sexuelle).)

 

An hini n'eo ket bailh en e benn a zo bailh en e revr :

Qui n'est pas tacheté sur la tête est tacheté sur le cul. (Chacun a un défaut caché.)

 

Beza- ha beza- bet N'int ket ur c'hement :

Etre et avoir été ne sont pas équivalents.

 

Ri zra a lak ar bed da vont Beg ar soc'h, beg ar vronn Ha beg an ibil pavez Sonn :

Trois choses font aller le monde, le bout du soc, le bout du sein, et le bout du sexe quand il est raide.)

 

 

 

La prière du breton

Ma doué

Donnez-moi la santé pour longtemps

De l'amour de temps en temps

Du boulot pas trop souvent

Mais du cidre et du chouchen

Tout le temps

+++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++
Faut pas faire chier les bretons
Un cultivateur breton demeurait juste à côté de la frontière normande et son voisin d'à côté était un Normand. Les deux gars s'étaient toujours bien entendus, jusqu'à ce qu'un événement fâcheux vienne troubler cette harmonie. Le Breton avait une poule qui pondait tous les matins et il allait ramasser l'oeuf frais pour son déjeuner. Un beau matin, le Breton aperçoit sa poule sur le terrain du Normand. Elle pond son oeuf et le Normand le ramasse. Le Breton sort de la maison en vitesse et demande au Normand de lui redonner l'oeuf. Celui-ci refuse car, dit-il, l'oeuf a été pondu sur sa propriété et lui appartient donc. Les deux hommes argumentent pendant un bon moment, jusqu'à ce que le Breton propose une solution.
- Ecoute... Nous, en Bretagne, quand on a un litige qu'on ne peut pas régler et qu'on n'a pas de juge pour trancher, on utilise la méthode des Couilles dures.
- C'est quoi ça?!? Demande le Normand.
- C'est ben simple. Je te donne un coup de pied dans les couilles et je calcule combien de temps ça te prend pour te relever. Ensuite, tu me donnes un coup de pied dans les couilles et tu calcules combien de temps ça me prend pour me relever. Celui qui s'est relevé le plus vite a gagné. Le Normand accepte. Le Breton s'en va mettre ses bottes de construction, prend un élan en courant et donne un bon coup de pied dans les couilles du Normand. Le pauvre gars tombe par terre et hurle de douleur. Il lui faut plus de trente minutes pour se relever. Lorsqu'il a finalement réussi à se relever, il dit: " à mon tour maintenant. " Le Breton répond: "Non, c'est bon. Tu peux l'garder ton oeuf." La moralité de l'histoire, c'est qu'il ne faut pas faire chier un breton.

Non, faut pas.....



11/01/2008
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Voyages & tourisme pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 10 autres membres